Leminence.fr

Graphisme, musique, séries TV, romans...
Une touche de culture Web & Pop en quelques articles.

Muse fait de la Resistance.

Muse fait de la Resistance.

L'album de la confirmation ?

De Muse, on peut dire que c'est un groupe qui n'a pas évolué d'un iota depuis Showbiz ! Ce n'est pas forcément un handicap car si on additionne les albums suivants (OOS, Absolution) on trouve de très bons morceaux, mais force est de constater qu'au bout d'un moment on arrive à un certain essoufflement. Entre temps, l'album HAARP est venu prouver que Muse est avant tout un formidable groupe de scène où les envolées lyriques (voire gonflantes) de la voix de Bellamy prennent toute leur ampleur. Mention spéciale au bassiste, qui, pour moi, effectue un formidable travail rythmique et mélodique avec ses mesures. La partition d'Hysteria vaut le détour (entre autres) non pas qu'on pourrait la croire complexe, mais surtout parce qu'elle apporte ce que doit apporter une basse : rythme et haut-le-cœur !

Depuis leur premier album, on pouvait déceler chez Muse un certain penchant pour le mauvais-goût. Entre le lyrisme qu'essaie d'apporter Bellamy avec sa passion pour l'Opéra et le mauvais-goût, il n'y a qu'un pas que Muse a toujours été à la limite de franchir (bon, on avait quelques indices déjà avec des morceaux tels que Knights of Cydonia, Take a bow ou l'entrée sur scène du groupe lors du live à Wembley...). C'est pour cela que je me suis toujours méfié de ce groupe qui, au demeurant semble très bon. Mais je n'avais encore aucune preuve concrète de ce "mauvais-gout caractérisé". L'album Resistance est alors apparu et la lumière fût !

De la résistance il en faut pour écouter l'album en entier . Si, encore une fois, quelques morceaux valent le détour, ils s'amenuisent à mesure que le groupe fait des albums .

Resistance c'est l'album de la confirmation comme on dit. Bellamy nous avait promis d'y apporter plus de lyrisme hérité de l'Opéra...Il l'aura tenté, mais pas vraiment avec bon goût. On ne sait plus trop s'il tente de reproduire de Beethoven ou du Queen. De son côté, le pauvre bassiste ne sait plus trop quelle ligne apporter aux morceaux et le batteur, lui bat toujours comme un sourd. De la résistance il en faut pour écouter l'album en entier. Si le premier titre est acceptable en reprenant les recettes de base du groupe (bonne basse, voix de Bellamy, guitare entrainante, refrain à reprendre au choix : dans des stades ou les fêtes foraines). Mais on peut déjà arrêter là l'écoute. Pourquoi? Simplement parce qu'après on se paye Resistance et Undisclosed desires, un mix totalement foireux de RnB et de rock voire d'operette ! Il suffit de lire le titre des morceaux pour imaginer ce qu'il nous attend : Exogenesis, MK Ultra. La palme revient au titre I Belong To You, où Bellamy tente de chanter en français. C'est aussi réussi qu'un disque de Chris Cornell, mais au moins, on rigole bien.

Resistance est un album à réserver aux fans absolu du groupe. Si, encore une fois, quelques morceaux valent le détour, ils s'amenuisent à mesure que le groupe fait des albums…De quoi redouter le prochain.

Écrit par -

comments powered by Disqus